0
  • Votre panier est vide

    Vous n'avez pas d'article dans votre panier

Recherche sur le site de Roudour

post

« On peut apprendre à parler breton en neuf mois ». Le Télégramme. 06/07/2020

« On peut apprendre à parler breton en neuf mois ». Le Télégramme. 06/07/2020

Depuis 1995, l’organisme de formation Roudour propose l’apprentissage du breton. Cet été, le temps d’une semaine, à Lorient, novices et confirmés peuvent s’initier à la langue celtique.

Du 27 au 31 juillet prochains, à Lorient, est organisée l’annuelle semaine estivale de stage de breton par l’organisme de formation Roudour. La formation s’adresse à tout type de profils : touristes et habitués… Une Parisienne originaire d’Auray viendra cette année, pour la cinquième fois, assister au stage.

Visionnaire, l’organisme avait basculé sur une partie des cours en ligne dès décembre, en alternant avec des heures en présentiel. Ils ont pu être rodés pour le confinement. Cette hybridation de l’enseignement vise à plus de souplesse et répond aux attentes des élèves. Et cela même s’il est « indispensable de se voir en présentiel pour pratiquer la langue », insiste Gwennan Stervinou, coordinatrice de la formation qui a commencé le breton en tant qu’élève il y a cinq ans.

La nouveauté de la rentrée 2020 vise donc à amener plus de souplesse aux différentes formations avec un mélange entre présentiel et cours en ligne mais également au niveau de la régularité des cours : Roudour proposera désormais des formules à blocs où il sera possible de suivre des formations en partie et de choisir le présentiel ou l’hybridation.

Roudour organise à l’année des formations plus longues, sur six ou neuf mois, à Hennebont, et des cours du soir : « On peut apprendre le breton en neuf mois », insiste Gwennan Kervinou. Depuis 1995, date de leur création, les différentes formations ont attiré des centaines de personnes. Sedrig Laur, gérant, dresse un bilan : « Nous n’avons pas plus de personnes au profit d’une meilleure qualité. Là où nous avions quelque 500 personnes il y a 20 ans, aujourd’hui, c’est cinq fois moins mais tous vont jusqu’au bout », ce qui n’était pas le cas à l’origine.

Enseignants, animateurs, les cours se professionnalisent : six mois après la formation longue, « 70 % des formés ont trouvé un emploi qui se rapproche plus ou moins du breton ».

À l’année, la formation intensive de 1 200 heures se destine plutôt aux salariés ou demandeurs d’emplois pour qui les coûts sont pris en charge par l’employeur pour les premiers, par la région pour les seconds. Le Compte personnel de formation peut également être utilisé.

Pratique: Pour le stage d’été à Lorient, inscriptions en ligne sur www.roudour.bzh ou au 02 98 99 75 81.