0
  • Votre panier est vide

    Vous n'avez pas d'article dans votre panier

Recherche sur le site de Roudour

post

Mon Compte Formation: ignorance, incompétence ou indécrottable mépris jacobin?

Mon Compte Formation: ignorance, incompétence ou indécrottable mépris jacobin?

Le gouvernement a mis en place, le 21 novembre dernier, l’application Mon Compte Formation. Le but de cette application est de faciliter au maximum les démarches pour s’inscrire à une formation et utiliser son Compte Personnel de Formation. Force est de constater que, une fois de plus, la langue bretonne n’a pas sa place dans ce nouveau service mis en place et géré par la Caisse de Dépôts et Consignations, institution publique financière rendant compte au Parlement.

Les organismes de formation ont été tenus de renseigner leur offre en ligne dès la fin septembre 2019. Il s’agissait pour le gouvernement de pouvoir présenter une offre bien fournie au lancement prévu pour fin novembre.

Dès que nous avons commencé à remplir les questionnaires, nous avons été confrontés à une première difficulté. Dans la rubrique Action de formation, il nous est demandé la “langue utilisée lors de la formation”. Et là, on se dit, très bien, pour nos formations de perfectionnement, on va pouvoir indiquer qu’elles se font en langue bretonne. Eh bien, pas du tout. Il nous est proposé un menu déroulant, avec le français et l’anglais, séparés des autres langues par une ligne de pointillés, et ensuite une trentaine de langues, des plus européennes comme l’allemand ou l’espagnol aux plus exotiques comme le punjabi ou le malais.

Et notre breton dans tout ça? Après tout, on peut imaginer que dans la tête des créateurs du site, ces trente langues sont les plus usitées en formation et que le breton l’étant beaucoup moins, il n’y figure pas. Cherchons donc la possibilité de sélectionner “autre langue”. Rien, nada, mann ebet. Visiblement, soit votre formation se fait dans une des trente langues, soit elle ne peut pas être référencée. Comment faire? Nous ne pouvons pas déclarer que la formation se déroule en français, ce serait tromper l’apprenant. Nous avons donc signaler ce dysfonctionnement à la plate-forme dès octobre. Pas de réponse ni évolution du service. Peut-être le personnel était-il trop occupé à cette époque par le lancement de l’appli pour modifier ce détail?

Le 21 novembre, l’application Mon Compte Formation est lancée et dès la semaine suivante, nous recevons plusieurs appels d’apprenants qui souhaitent utiliser leur CPF mais ne trouvent pas nos stages sur la nouvelle application. En effet, quand on tape “breton” dans la barre de recherche Je trouve une formation et je m’inscris, il nous est proposé: béton, béton armé, construction béton…

Et si on essaie langue bretonne, on nous propose langue perse, slave… mais toujours pas de breton!

Il y a bien un moyen d’accéder aux formations au breton. Il faut pour cela taper Langue Dialecte Régional. Et voilà comment la République retombe sur ses pattes! Ne nommons pas l’innommable car elle n’existe pas à nos yeux! De quel dialecte est-il ici question? Dialecte de quelle langue? Pourquoi ne pas utiliser patois? Ah oui, la ficelle est un peu grosse…

Nous avons donc signalé ce second dysfonctionnement, et rappelé le premier qui n’est toujours pas corrigé, à la plateforme, en demandant cette fois-ci une réponse précise et le plan d’action prévu pour corriger ces problèmes. Nous avons été rappelés dans la journée et nous félicitons l’équipe de Mon Compte Formation pour sa réactivité. Il nous a été expliqué qu’il n’était pas prévu d’évolution dans l’immédiat et que la personne au téléphone n’avait pas les compétences techniques pour et que cela ne se décidait pas à son niveau. Elle nous a assuré prendre note de la demande et la faire “remonter” à sa hiérarchie, merci et kenavo.

Alors, qu’en penser, ignorance, incompétence ou indécrottable mépris jacobin?