Saisissez votre mot-clé

Travailler en breton

Travailler en breton

Selon la dernière étude de l’Observatoire de l’Office public de la langue bretonne, il existe près de 1 300 emplois ETP (Equivalent Temps-Plein) nécessitant la maîtrise du breton aujourd’hui.

La plupart de ces métiers ont trait à l’enseignement public ou privé ( près de 80%), d’autres secteurs tendent à se développer tels que les médias et la gestion de structures et d’associations (direction, secrétariat, comptabilité…). De nouveaux postes sont à pourvoir dans le secteur de la petite enfance, en lien avec la création de lieux d’accueil bilingues pour les tout-petits.

L’essentiel des postes est réparti dans l’ouest de la Bretagne et dans les grandes villes comme Rennes et Nantes.

  • Enseignement : 79,7%
  • Administration publique : 1,5%
  • Gestion des structures : 8,8%
  • Culture : 2,8%
  • Arts et spectacles : 1,4%
  • Médias : 3,5%
  • Indsutrie, artisanat et commerce : 1,4%
  • Santé et services à la personne : 0,9%

Le Diplôme de Compétences en Langue (DCL)

Le Diplôme de Compétence en Langue est un diplôme délivré par l’Education Nationale. Il vous permet de savoir avec précision où vous vous situez dans l’apprentissage d’une langue.

Le DCL en breton existe depuis 2011. Les formations (courtes ou longues) dispensées par Roudour vous permettent de le préparer.

A quoi sert le DCL ?

Ce diplôme permet de faire valoir vos compétences auprès d’un employeur éventuel et de préciser sur votre CV des aptitudes fiables à l’utilisation du breton comme langue de travail.
Les mentions “lu, écrit, parlé” mentionnées sur un CV pour décrire vos compétences en langues sont loin d’être satisfaisantes pour un employeur.
D’une part, parce qu’elles correspondent à une évaluation subjective (faite par vous-même) de vos capacités et d’autre part parce qu’elles ne correspondent pas forcément à un usage dans le cadre professionnel.
L’épreuve du DCL se veut aussi proche que possible de la réalité du monde professionnel et atteste de compétences réelles à utiliser une langue au quotidien comme outil de travail. Votre niveau est évalué par des enseignants de l’Éducation Nationale. A l’issue de l’examen, vous obtenez un diplôme qui précise votre niveau sur une grille d’évaluation appelée “Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues” (CECRL).
Pour plus de détails sur les niveaux du DCL, nous vous invitons à consulter cet article : Les paliers de l’apprentissage.

Comment se déroule l’examen ?

Il s’agit d’une épreuve de mise en situation qui permet de définir exactement votre niveau d’autonomie en breton. Pour cela, il vous est confié une mission, simulant une situation de travail, que vous devez mener à bien en vous appuyant sur vos compétences écrites, orales et de compréhension. Sont pris en compte à égalité d’importance la fluidité de votre conversation, la correction de votre langue et la richesse de votre vocabulaire.

La mission comporte trois étapes différentes :
  • un travail de lecture de textes, d’écoute de vidéos et de réponse à des questions de compréhension,
  • une discussion par téléphone avec un membre du jury,
  • la rédaction d’une lettre de compte-rendu, synthèse des informations glanées au cours des deux premières étapes.

L’épreuve dure 2h30. Aucun document n’est autorisé.

Où et quand ?

Deux sessions ont lieu chaque année à Brest et à Rennes. La première se déroule au mois de mars et la seconde en juin. Cela permet aux stagiaires suivant les formations de 6 et 9 mois de s’y préparer correctement et d’obtenir leur niveau à l’issue de leur cursus.
Les frais d’inscriptions sont intégralement pris en charge par la Région Bretagne.