Saisissez votre mot-clé

post

Une nouvelle formation à la langue bretonne à Brest dès septembre

Une nouvelle formation à la langue bretonne à Brest dès septembre

Article Le Télégramme 22/03/2019

Brest s’apprête à devenir la sixième ville bretonne investie par Roudour, qui prodigue un enseignement intensif du breton durant six à neuf mois. Pour ses stagiaires, les perspectives d’emploi sont réelles.

Créée à Carhaix en 2005 et étendue ensuite à Quimper, Morlaix, Lannion et Hennebont, la société coopérative Roudour arrive à Brest à la rentrée 2019. Elle propose des formations à la langue bretonne de six à neuf mois (35 h par semaine) et s’adresse à des débutants complets, pour la plupart demandeurs d’emploi ou en reconversion. « D’autres viennent simplement pour avoir une corde supplémentaire à leur arc », complète Sedrig Laur, gérant de Roudour.

Pour intégrer la formation, aucun niveau minimum d’étude n’est requis. Sur place, la méthode est basée sur l’apprentissage actif : usage des gestes et du TPR (réponse physique totale), oral, jeux de rôle et sollicitations artistiques. « Il faut que chacun trouve son compte », explique la formatrice Gaëlle Maudire. Mais assimiler la langue bretonne passe aussi par des cours – plus classiques – de grammaire.ADVERTISIN

Plus de 75 % des stagiaires embauchés dans les six mois

« Quand on sort de là, on parle breton et on trouve un emploi », assure le gérant. Les étudiants des sessions 2016 et 2017 sont ainsi 77,4 % à avoir trouvé un travail dans les six mois qui ont suivi la formation et le DCL (Diplôme de compétences en langue).

Et d’ailleurs, les entreprises bretonnantes ne sont pas les seules à être séduites par ces profils rares, puisque près de 50 % des anciens stagiaires 2016-2017 pratiquent peu ou pas la langue sur leur lieu de travail.

Pour autant, le breton, c’est actuellement 1 500 emplois équivalent temps plein en Bretagne. Et les métiers liés à la langue régionale ne cessent de se développer, surtout dans le secteur de l’enfance et de la petite enfance. L’enseignement, où les professeurs qui pratiquent le breton sont trop peu nombreux, suit de près.

Ouverture à Brest dès six inscriptions

Certains stagiaires viennent d’ailleurs de région parisienne ou d’Auvergne-Rhône-Alpes pour suivre la formation. « Une fois la formation terminée, ils obtiennent plus facilement leur mutation dans l’académie de Rennes, la plus demandée », sourit Sedrig Laur. Un folklore désuet, le breton ? Libre à chacun d’avoir ses préjugés mais on dirait bien que parler la langue régionale ouvre quelques portes.

La prochaine étape de Roudour, avant d’ouvrir la formation à Brest, est de trouver un local dans la ville, dans un lieu accessible pour le plus grand nombre. Ensuite, la condition pour ouvrir sera d’avoir entre six et quinze stagiaires. « Cette formation longue n’est que le premier étage de la fusée », promet Sedrig Laur, qui entend par la suite proposer des formations plus courtes à destination de tous les Brestois.

PratiqueLa Scop Roudour propose, à Brest, une formation intensive du 16 septembre 2019 au 20 mars 2020, suivie d’une formation de perfectionnement de trois mois, du 26 mars au 26 juin 2020. Renseignements et inscriptions sur www.roudour.bzh. Tél. 02 98 99 75 81.    

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.